Une nature « au travail » ?

Ethnographie réalisée dans le cadre du séminaire intercycle Nature et environnement: espace « d’alternatives » et d’altérité, département d’anthropologie, Université Laval
Par Lucas Aguenier et Jean-Félix Poulin

 

Véritable poumon vert au cœur de la ville de Québec, le parc des Saules a été créé sur les traces d’un ancien domaine agricole du 19ème siècle entourant alors la Maison O’Neil. Si la Rivière-Saint-Charles « possède une histoire très riche, notamment ponctuée d’une des plus belles histoires de renaturalisation », le projet de création du parc en est une de ses manifestations les plus explicites. Pourtant, si le parc a effectivement permis la disparition du béton et un retour tout relatif « de la faune et de la flore », l’ « ancien dépotoir à ciel ouvert » est surtout devenu un environnement de travail, dont l’employé principal semble être la nature elle-même.

1

Lieu de détente et de balade généralement très apprécié des riverains, le parc des Saules est avant tout un lieu d’apprentissage et de connaissance, sur l’apport de la nature dans l’urbanisation de la ville. Le parc est entretenu par la Société de la Rivière-Saint-Charles, dont la mission de protection, de conservation, et de mise en valeur de la rivière et de la diversité des milieux naturels, invite surtout le randonneur à prendre conscience de l’impact de la nature dans un contexte d’urbanisation. Apparaissant comme un véritable « éco-musée », le parc des Saules est tracé de plusieurs sentiers sur lesquelles les marcheurs sont invités à explorer la nature à partir de différents supports visuels, servant alors d’intermédiaire entre le travail de la nature et l’esprit du promeneur.

 

 

Cet « éco-musée » devient la vitrine entre le citadin, peu informé sur la rivière, et la nature dont le « génie végétal » ne demande qu’à être reconnu et valorisé. La logique de naturalisation dépasse toutefois la simple expression de la nature elle-même, notamment lorsque les cancres, néfaste et dangereux pour l’activité humaine, font quant à eux l’objet d’une action létale par l’Homme. Ainsi, si le grand saule majestueux, situé au cœur du parc, fait lui l’œuvre d’une généalogie spirituelle très complexe, la simple Berce du Caucase est quant à elle assujettie à un « traitement pour élimination ». De la même façon, la nature ne travaillerait que dans le but de renforcer les berges, alors susceptible de provoquer une inondation.

 

 

Ainsi, la re-naturalisation du parc Les Saules est avant tout un processus de sélection artificielle de ce qui mérite, ou non, de faire partie de cette nouvelle nature. Dans cette perspective, il est intéressant de remarquer que les usagers du parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles sont considérés comme des « clients » qui consomment un service. Suivant cette logique, nous pouvons affirmer que cet espace naturalisé subit un processus de « néolibéralisation de la nature » (Bakker, 2010 : 449). Dans un tel espace, le flâneur ne peut que devenir le prisonnier d’une nature qu’on lui donne à voir, une nature qui travaille dans le but de, et non une nature qui est, par essence : une nature qui n’en est donc peut-être pas une.

Bibliographie :

  • Bakker, K., 2015, « Neoliberalization of nature » in Perreault, Bridge et McCarthy, The Routeledge handbook of political ecology, London et New York, Routeledge, p. 446-456.
  • Société Rivière Saint-Charles, La rivière Saint-Charles

http://www.societerivierestcharles.qc.ca/fr/la-riviere-et-son-parc/la-riviere-saint-charles.html

  • Société Rivière Saint Charles, Le parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles, un sentier à découvrir en toute saison

http://www.societerivierestcharles.qc.ca/fr/la-riviere-et-son-parc/le-parc-lineaire-de-la-riviere-saint-charles-un-sentier-a-decouvrir-en-toute-saison.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s