Les visions de trois acteurs sur l’avenir du parc linéaire de la rivière Saint-Charles : la ville de Québec, accès transport viable et une cycliste

En 2016, un compteur a dénombré 1 454 passages à vélo faisant de cette voie la deuxième artère la plus fréquentée du réseau à Québec.

C’est ainsi que nous nous sommes intéressé-e-s à trois types de vision contemporaine du réseau cyclable de la rivière, soit institutionnelle, organisationnelle et citoyenne.

Publicités

Quelle est la place de l’éducation et du fait scientifique dans le discours sur la rivière Saint-Charles? La qualité de l’eau : une préoccupation scientifique et écologique qui trouve sa place en éducation à Québec

Cet article a pour but de situer le discours éducationnel et scientifique dans les enjeux concernant la rivière Saint-Charles. Pour ce faire, nous avons réalisé une entrevue avec Olivier D’Amours, professeur en techniques de bioécologie au cégep de Sainte-Foy. Il est responsable du cours de caractérisation des milieux aquatiques, dans le cadre duquel il effectue deux sorties sur cette rivière.

La renaturalisation de la rivière Saint-Charles : une initiative citoyenne

L’histoire de la revitalisation de la rivière Saint-Charles est souvent considérée comme un leg important du maire Jean-Paul L’Allier, or peu savent qu’elle a débuté plusieurs années auparavant par un groupe de citoyens regroupés sous la bannière du Mouvement Rivière Vivante (MRV), fondée en octobre 1995 (Lauzon, 1998).

Histoire environnementale

L’histoire environnementale est l’étude dans le temps et l’espace des dimensions sociales, culturelles, matérielles, politiques, économiques et intellectuelles des interactions société-environnement. L’histoire environnementale insiste sur l’importance d’un examen approfondi de l’évolution de chaque élément du binôme société-environnement, les transformations de leurs relations et leurs impacts, tant à l’échelle locale que globale (Hughes 2001; Crumley 2003;…