Écologie politique

Enfin, l’écologie politique n’avance pas «un ensemble de grandes théories ou d’affirmations »; elle mobilise « plutôt des concepts théoriques clés provenant d’écoles de pensée plus générales » (Robbins 2012b : 23). Se retrouvant bien souvent aux confluences de plusieurs corpus de littérature scientifique, l’écologie politique investit différentes thématiques comme, entre autres, celle de la conservation environnementale (Doyon 2015; Vaccaro et al. 2013; West et al. 2006), des sciences et technologies (Forsyth 2003; Goldman et al. 2011), de l’extraction des ressources naturelles (Menzie 2006; Nash 1993), des études féministes (Rocheleau et al. 1996) de l’environnementalisme (Brockington 2008; Brosius 1999), du tourisme et l’écotourisme (Duffy 2008; Ness 2005).

Publicités

Subalternités et écologie politique

Au niveau des prémisses, plusieurs parallèles caractérisent l’écologie politique et les Subaltern Studies, mouvement intellectuel né de la rencontre d’Indianistes dont la finalité se voulait d’écrire de « meilleures historiographies » redonnant ses lettres de noblesse aux « sans voix » que le joug colonial, puis le nationalisme triomphant, ont tour-à-tour sous-représenté (Sarkar 2000: 302, voir aussi Spivak 1988)….

Environnementalisme

L’environnementalisme est un courant de pensée résultant du mélange de plusieurs préoccupations sociales. Il est né dans les années 1960 à une époque où de nombreux mouvements sociaux ont émergés comme les mouvements pour la Paix et les droits civils (Guha 2000). La naissance de l’environnementalisme s’est effectuée en deux phases. La première est apparue…

Histoire environnementale

L’histoire environnementale est l’étude dans le temps et l’espace des dimensions sociales, culturelles, matérielles, politiques, économiques et intellectuelles des interactions société-environnement. L’histoire environnementale insiste sur l’importance d’un examen approfondi de l’évolution de chaque élément du binôme société-environnement, les transformations de leurs relations et leurs impacts, tant à l’échelle locale que globale (Hughes 2001; Crumley 2003;…

Écotourisme

L’expansion rapide de l’écotourisme a suscité l’intérêt de nombreux anthropologues et géographes, qui ont pu apporter quelques nuances à ce tourisme alternatif présenté par ses promoteurs comme étant la formule parfaite.

Approche ontologique

L’approche ontologique en anthropologie a été influencée, entre autres, par les travaux de Bird-David (1999), Viveiros de Castro (1998, 2009), Descola (2000, 2005), Latour (1991), Henare et al. (2007), Clammer et al. (2004), Blaser (2009, 2013) et Poirier (2008, 2013). Tout en s’intéressant à la nature des relations entre les personnes humaines et non-humaines, cette approche propose un recentrage des questions épistémologiques autour des théories de l’existence.